Le retour au hockey mineur se précise

Photo de Sylvain Turcotte
Par Sylvain Turcotte
Le retour au hockey mineur se précise

Il n’y a pas que la Ligue nationale de hockey qui prépare son retour sur la glace. Hockey Québec aussi, mais le processus sera un peu plus long, et aucune date n’est encore connue. La fédération provinciale vient de présenter son plan de match qui s’échelonnera en six phases, en lien avec les directives de la Santé publique.

« À l’automne, le hockey sera bien différent pour permettre une pratique sécuritaire », a mentionné Jean-Pierre Bérubé, président de Hockey Côte-Nord, le tout lié aux mesures sanitaires et d’hygiène dans le contexte de la pandémie de la COVID-19.

Présenté en six phases, le plan de Hockey Québec sera axé sur le développement des habiletés individuelles dans un premier temps. Ses différentes phases sont d’une durée variable, dictée par l’évolution de la situation et adaptée au contexte épidémiologique de chacune des régions.

« À quelle vitesse les phases évolueront, c’est de l’inconnu. Il y aura des opportunités pour du hockey local, donc pas de voyage à l’extérieur. Ça sera axé sur le plaisir », ajoute M. Bérubé.

Le coordonnateur du programme de hockey des Nord-Côtiers, qui regroupe les formations régionales pee-wee AAA et bantam AAA relève, voit ça positivement le plan présenté par Hockey Québec.

Jean-Philippe Simard ne s’attendait cependant pas à la phase 1 qui prévoit des entraînements supervisés extérieurs, mais voit ça favorablement.

« Ça sera bon pour le développement des joueurs l’entraînement physique. Nous, comme organisation, on devra se positionner et analyser ça. Pour la phase 2, il faudra voir pour la possibilité de camps d’une journée à Sept-Îles et une à Baie-Comeau », a-t-il indiqué.

Il trouve que la phase 3, celle sur les entraînements supervisés des habiletés individuelles sur la glace, sera très bénéfique. « Dans toutes situations liées à la COVID-19, le développement des jeunes sera juste positif ». Il appuie ses dires sur cette façon de faire en Europe couronnée de succès sur la scène internationale. « Ils font quelque chose de très bon », a-t-il mentionné.

« Il faudra s’ajuster et être patient », a-t-il conclu. La situation sera différente d’une région à l’autre selon lui.

Hockey Québec abonde dans ce sens-là et selon ce que Jean-Pierre Bérubé a avancé, Hockey Québec devrait faire une tournée des associations de hockey mineur de la province pour présenter son plan.

« Nous sommes conscients que nos 14 régions arborent des réalités différentes; le retour au hockey pourrait en être teinté. Afin d’assurer la réussite de ce plan de reprise des activités et de surmonter cette crise, nous devrons travailler de manière proactive et critique, repenser et innover nos méthodes habituelles de travail et nos manières de faire », a souligné par voie de communiqué le directeur général de Hockey Québec, Paul Ménard.

Autres commentaires de Hockey Québec sur son plan de retour au hockey

« Nous croyons à l’importance de reprendre l’activité physique et faire bouger nos jeunes dans un contexte sécuritaire et accessible, et ce dès que possible. Un retour au jeu cadre avec notre mission; soit d’offrir un environnement positif, sécuritaire et accessible, ainsi que des programmes axés sur l’apprentissage et le plaisir pour toutes les joueuses et les joueurs de hockey au Québec. », Yve Sigouin, président du conseil d’administration

« Nous sommes très conscients qu’après cette longue pause, les jeunes hockeyeuses et hockeyeurs auront un désir immense de reprendre leur sport favori. Avec ce plan, nous offrons la possibilité aux jeunes de reprendre plus tôt leurs activités de hockey en attendant le retour du hockey tel que nous le connaissions avant le 12 mars. », Paul Ménard, directeur général

Plan complet avec les détails ICI

Partager cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des