Le premier ministre Legault ne veut pas de relâchement

Photo de Sylvain Turcotte
Par Sylvain Turcotte
Le premier ministre Legault ne veut pas de relâchement

La reprise graduelle des sports collectifs était le sujet du jour au point de presse du premier ministre du Québec en ce 4 juin. Toutefois, avant de céder la parole à la ministre déléguée à l’Éducation, François Legault a tenu à faire le point sur quelques dossiers.

« On s’en va dans la bonne direction », a-t-il souligné, au sujet du portrait de la situation de la COVID-19. Interpellé par plusieurs personnes sur certains relâchements, M. Legault a cependant rappelé l’importance des trois consignes, le 2 m, le lavage des mains et le port du masque, et que personne ne veut revenir en arrière. « Soyons prudents ».

Il a rappelé aux gens que s’ils avaient des doutes quant aux symptômes pour lesquels ils pourraient être affligés d’aller se faire tester.

Transmission archaïque

Le premier ministre du Québec a également souligné que le gouvernement avait un rattrapage à faire au niveau de son équipement informatique, particulièrement dans le réseau de la santé, pour faciliter la transmission des données (cas et décès) liées à la COVID-19, que la méthode par la poste ou par fax était archaïque.

Un beau problème

M. Legault a mentionné que le nombre de personnes qui se sont manifestées pour la formation de préposés aux bénéficiaires (PAB), à venir du 15 juin au 15 septembre, était rendu à 79 000. « C’est au-delà de nos attentes ».

Ceux et celles qui ont soumis leur nom recevront très prochainement un questionnaire et devront répondre à certains engagements. Des entrevues téléphoniques se feront avec les candidats qui répondront aux conditions de base, notamment de n’avoir jamais suivi de formation de préposés aux bénéficiaires. Seulement 10 000 personnes suivront le cours.

Questionné sur le salaire qu’auront les nouveaux préposés aux bénéficiaires face à ceux des résidences privées pour aînés, M. Legault a mentionné que ces derniers ont eu droit à une augmentation de 4 $ de l’heure et que le gouvernement continuera de les aider et de voir avec le Conseil du Trésor ce qui peut être fait. Le premier ministre a souligné que les résidences privées pour aînés de grande importance pourraient hausser le salaire de leurs PAB.

 

Partager cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des