Québec crée un groupe d’intervention sur le transport aérien régional

Photo de Steeve Paradis
Par Steeve Paradis
Québec crée un groupe d’intervention sur le transport aérien régional

François Bonnardel a entendu l’appel d’une foule d’organismes régionaux et d’élus et met sur pied un groupe d’intervention sur la relance des services aériens régionaux. Il prolonge aussi jusqu’à la fin octobre le programme d’aide pour le maintien des services aériens régionaux essentiels en période d’urgence sanitaire, doté d’une enveloppe de 40 M$.

Le ministre québécois des Transports a soutenu que ce groupe d’intervention, qui tiendra une première rencontre le 16 juillet, devra d’abord trouver une solution à court terme afin de reprendre le service dans les dessertes abandonnées par Air Canada dès le 1er septembre. Il devra ensuite trouver « des pistes de solutions pérennes » pour le moyen et le long terme.

Le comité sera formé par le ministre, un élu des autres formations politiques représentées à l’Assemblée nationale et d’un membre d’une quinzaine d’organismes, dont la Fédération québécoise des municipalités et l’Union des municipalités du Québec, qui ont toutes deux appelé à la création d’un tel groupe.

Le ministre Bonnardel a aussi souligné que la solution, du moins celle à court terme, passera par les entreprises aériennes déjà existantes en région comme Pascan, Air Liaison et Air Creebec.

Il a également fait valoir qu’Air Canada sera aussi rencontré, « car si Air Canada revient (sur les liaisons délaissées), je ne veux pas les voir écrémer le marché et anéantir le travail que nous aurions préparé ».

« C’est de la musique à mes oreilles. La solution passe par les entreprises en place », a réagi le maire de Baie-Comeau, Yves Montigny. « La moins bonne nouvelle, c’est que le fédéral est complètement endormi. On dirait qu’il ne voit pas l’importance de desservir les régions du Canada et j’en suis vraiment surpris. »

Partager cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des