Départ en force pour la pêche au saumon

Photo de Steeve Paradis
Par Steeve Paradis
Départ en force pour la pêche au saumon
Les pêcheurs de saumon ont droit à une belle saison de pêche jusqu’ici au Québec. Sur ce cliché, la directrice générale de la FQSA, Myriam Bergeron, s’adonne à son passe-temps sur la rivière aux Rochers, à Port-Cartier. Photo courtoisie Myriam Bergeron.

La vague d’inquiétudes qui menaçait le début de saison de plusieurs rivières à saumon n’était pas si grosse, finalement. Les gestionnaires ont rapidement constaté que les pêcheurs, et le poisson, sont au rendez-vous.

« On avait une grosse préoccupation en ce qui concerne les pêcheurs provenant de l’étranger, qui ne viendraient pas cette année. Plusieurs ont alors cru que la saison ne serait pas bonne, mais beaucoup de Québécois ont changé leurs plans pour aller sur nos rivières, de sorte que le début de saison a été excellent. Les gens ont décidé de découvrir nos régions. »

Ces propos sont ceux de la directrice générale de la Fédération québécoise pour le saumon atlantique (FQSA), Myriam Bergeron, qui rentrait justement d’un weekend de pêche sur la rivière aux Rochers, à Port-Cartier, lorsque Le Manic l’a rejointe.

Parlant de la rivière aux Rochers, on avait enregistré en début de semaine une montaison d’un peu plus de 200 saumons, ce qui est le double qu’à pareille date l’an dernier.

À la rivière Godbout, on comptait dimanche 595 saumons. « Mais c’est un décompte partiel alors nous savons qu’il y en a plus de 600, ce qui est encore une fois plus du double de l’an passé », d’ajouter Mme Bergeron.

Pour les autres rivières, la directrice de la FQSA n’avait pas de chiffres précis. « On sait qu’à la rivière Trinité c’est près de 250 saumons et une excellente montaison de truite de mer », a-t-elle enchaîné.

« Même si on est dans des conditions d’étiage hâtif  (débit minimal d’un cours d’eau) sur la Côte-Nord et que l’eau est un peu plus chaude que d’habitude, les conditions de pêche sont bonnes », fait valoir Myriam Bergeron.

S’il y a un bémol dans la partition de la FQSA en ce qui concerne la région, c’est le fait que certaines pourvoiries, comme la pourvoirie de la Haute-Saint-Jean, ont choisi de ne pas rouvrir en raison des mesures sanitaires imposées pour contrer la propagation de la COVID-19.

Sur la Côte-Nord, on compte une trentaine de rivières à saumon. La grande majorité de ces rivières se concentre dans l’est du territoire, soit en Minganie, Basse-Côte-Nord et l’île d’Anticosti.

Partager cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des