Vers la mise en valeur de la zone agricole en Haute-Côte-Nord

Photo de Shirley Kennedy
Par Shirley Kennedy
Vers la mise en valeur de la zone agricole en Haute-Côte-Nord
La zone agricole de la Côte-Nord occupe près de 28 000 hectares, dont 62% se trouvent en Haute-Côte-Nord. Courtoisie UPA Capitale-Nationale

Les élus de la Haute-Côte-Nord ont résolu d’autoriser l’élaboration d’un Plan de développement de la zone agricole (PDZA), en collaboration avec le Service de développement économique et le Service de l’aménagement du territoire.

Pour ce faire, une demande d’aide financière auprès du ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation a été faite et l’embauche d’une ressource pour remplir le mandat de réalisation du PDZA est à prévoir.

Les élus estiment que le PDZA est un outil essentiel à réaliser, afin de poursuivre les efforts de développement bioalimentaire en Haute-Côte-Nord en supportant cette économie tout en assurant une autonomie et sécurité alimentaire pour la région.

Le financement du MAPAQ pourrait atteindre 50 000 $ par an, jusqu’à concurrence de 50 % du coût du projet. La MRC a reçu 14 résolutions d’appui pour la réalisation du PDZA, dont un appui de chacune des huit municipalités de la Haute-Côte-Nord.

Soutien de l’UPA

Parmi les encouragements notables à l’implantation d’un PDZA en Haute-Côte-Nord, mentionnons celui du président général de l’UPA Marcel Groleau, qui dans une longue missive acheminée le 18 juin à la préfète Micheline Anctil, exprime son soutien au Syndicat de l’UPA Côte-Nord, qui réclame depuis plus d’un an l’adhésion de la MRC de La Haute-Côte-Nord à la démarche.

« Cet outil régional a fait ses preuves et est devenu l’outil privilégié permettant de mieux connaître le milieu agricole et d’échanger avec ses représentants. Il aide également à prioriser de façon efficace des actions spécifiques à la zone et aux activités agricoles », explique M. Groleau.

Selon les données de l’UPA, ce sont 71 MRC (dont six ont révisé le document et trois en en cours de révision), qui sont dotées d’un PDZA. Aussi, 15 autres MRC sont en cours d’élaboration de leur PDZA.

Au niveau des quatre régions administratives environnantes à celle de la Côte-Nord, soit le Saguenay-Lac-Saint-Jean, la Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine, le Bas-Saint-Laurent et la Capitale-Nationale, 19 MRC (dont 2 ont révisé le document et 4 sont en cours de processus), se sont engagées dans la démarche.

La zone agricole de la Côte-Nord occupe 27 729 hectares, dont 62 % se trouvent dans la MRC de la Haute-Côte-Nord.

« À l’invitation du syndicat local, j’ai eu le plaisir l’an dernier, de visiter la Haute-Côte-Nord et quelques fermes de cette région, ajoute le président général de l’UPA. Le territoire agricole est grand et les producteurs sont dynamiques et engagés. »

Le président du Syndicat de l’UPA de la Côte-Nord Yves Laurencelle, a confié au Journal Haute-Côte-Nord, avoir très « hâte de participer avec l’équipe de la MRC de La Haute-Côte-Nord et mettre la main à la pâte. »

Il réitère l’ouverture de son organisation pour assurer la continuité et le déploiement du secteur agricole. « C’est un plan porteur pour notre région », a-t-il souligné.

Pour Marcel Groleau, « il est indéniable que les MRC reconnaissent de plus en plus la valorisation et le développement de leur zone agricole comme un atout économique, social et territorial majeur de leurs régions, comme la vôtre. »

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires