Enfouissement des matières résiduelles : la Haute-Côte-Nord s’entend avec la Manicouagan

Photo de Johannie Gaudreault - Initiative de journalisme local
Par Johannie Gaudreault - Initiative de journalisme local
Enfouissement des matières résiduelles : la Haute-Côte-Nord s’entend avec la Manicouagan
La Régie de gestion des matières résiduelles de Manicouagan investira environ 400 000 $ pour s’équiper d’une balance pouvant accueillir les remorques de 53 pieds de longueur. Courtoisie

Les matières résiduelles des résidents et commerçants de la Haute-Côte-Nord sont enfouies à Neuville depuis 2018, une décision qui avait été prise afin de réduire les coûts d’enfouissement d’environ 100 000 $ annuellement. En 2021, elles seront à nouveau enfouies sur le site de la Régie de gestion des matières résiduelles de Manicouagan (RGMRM), situé à Ragueneau.

En assemblée ordinaire le 15 septembre, le conseil des maires de la MRC de La Haute-Côte-Nord a accepté l’entente négociée par le directeur général Paul Langlois.

Celle-ci prévoit l’enfouissement des matières résiduelles apportées par camions à plancher mobile avec remorque de 53 pieds de longueur à un tarif de 91,40$/tonne métrique du 1er janvier 2021 au 31 décembre 2025.

Toutefois, la RGMRM doit se munir d’une balance pour pouvoir accueillir ce type de véhicule, ce qui avait fait reculer la MRC de La Haute-Côte-Nord il y a deux ans.

« Il est mentionné dans le contrat que la RGMRM doit posséder cet équipement pour que nous fassions affaire avec eux », a indiqué la préfet de la MRC de La Haute-Côte-Nord, Micheline Anctil, lors de la séance en visioconférence.

La procédure d’appel d’offres a été lancée le 15 septembre. Il s’agit d’un investissement d’environ 400 000 $ «qui en vaut la peine à long terme », déclare Isabelle Giasson, directrice de la RGMRM.

« La balance sera fonctionnelle pour le début du contrat », déclare Micheline Anctil, dévoilant que le conseil des maires est satisfait des négociations et est heureux de revenir en région pour ce type de service.

Avantages

Selon Mme Anctil, l’entente avec la Manicouagan est avantageuse pour les deux parties. « La RGMRM se voit apporter une quantité importante de matières, ce qui fait en sorte de diminuer ses coûts d’opération. De notre côté, on stabilise les coûts d’enfouissement pour cinq ans et on économise 500 $ en frais de transport pour chaque voyage effectué », soutient-elle.

En 2019, 136 voyages ont été réalisés vers Neuville pour un total de 3 970 tonnes métriques de matières résiduelles enfouies. On parle donc d’une économie de 68 000 $ annuellement en terme de transport pour la MRC.

En 2018, la MRC de La Haute-Côte-Nord déboursait 59 $/tonne métrique pour l’enfouissement de ses matières résiduelles à la MRC de Portneuf (site de Neuville). « Ensuite les coûts ont augmenté, passant de 63 $/tonne métrique en 2019 à 69 $/tonne métrique en 2020. C’est en constante hausse », d’affirmer la préfet.

De plus, les élus hautnord-côtiers sont conscients qu’en utilisant les services de la RGMRM, ils diminueront l’empreinte environnementale causée par les gaz à effet de serre reliés au transport des matières.

« L’entente avec la MRC de La Haute-Côte-Nord réjouit le conseil d’administration qui a adopté à l’unanimité l’entente conclue », soutient Mme Giasson qui mentionne également que celle-ci comporte des avantages pour les deux organisations.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires