Patinoires extérieures : ouvertes ou fermées?

Photo de Johannie Gaudreault - Initiative de journalisme local
Par Johannie Gaudreault - Initiative de journalisme local
Patinoires extérieures : ouvertes ou fermées?
À Portneuf-sur-Mer, la patinoire extérieure ouvrira ses portes dès que la température permettra et les heures d’ouverture pourraient être diminuées selon la fréquentation. Photo courtoisie

À l’arrivée de décembre, plusieurs attendent avec impatience l’ouverture des patinoires extérieures de leur village. Cette année, la COVID-19 apporte l’implantation de mesures sanitaires, mais, en Haute-Côte-Nord, la plupart offriront l’utilisation de leur glace, dès que la température le permettra.

À Colombier, la patinoire ouvrira ses portes comme à l’habitude et la Maison des sports, bâtiment adjacent, sera accessible aux patineurs et hockeyeurs. L’employé qui s’occupe de l’entretien de la patinoire s’assurera de la désinfection du bâtiment.

« Des mesures seront mises en place pour s’assurer de respecter les directives de la santé publique comme la présence de désinfectant et un nombre de personnes limité pourra y accéder en même temps selon les recommandations gouvernementales », explique l’agente de développement Cynthia Lavoie.

La Ville de Forestville, quant à elle, permettra aussi la pratique du patinage et du hockey sur son infrastructure extérieure, mais le bâtiment ne sera pas accessible cette saison.

« Le bâtiment sera fermé malheureusement, nous ne pouvons respecter la distanciation physique de 2 mètres. Des bancs seront installés près de la patinoire et les usagers sont invités à apporter un sac de sport pour y mettre bottes et autre effet personnel », explique la directrice des loisirs, Gina Foster.

Du côté de Portneuf-sur-Mer, si les consignes gouvernementales le permettent, la patinoire extérieure sera opérationnelle pendant l’hiver 2020-2021. « Nous respecterons les consignes sanitaires émises à ce moment tout dépendant de la couleur à laquelle sera identifiée notre région », soutient Simon Thériault, directeur général de la municipalité.

Les heures d’ouverture pourraient se voir diminuées « pour permettre une opération qui ne sera pas trop onéreuse si la participation est moins élevée qu’à l’habitude, ce sera à définir », précise M. Thériault.

La municipalité de Longue-Rive ouvrira également sa patinoire extérieure aussitôt que mère nature le permettra. « Nous sommes prêts, il ne manque que la neige et le froid. Habituellement, nous ouvrons entre le 10 et le 22 décembre, selon les conditions climatiques », dévoile Caroline Hovington, coordonnatrice des loisirs communautaires.

Des mesures seront mises en place exceptionnellement en raison de la pandémie. Par exemple, « le bâtiment intérieur n’occupera pas les mêmes fonctions, soit un endroit rassembleur pour les familles avec des jeux intérieurs ». Cette année, la municipalité accentuera ses efforts sur les infrastructures extérieures comme « l’entretien du sentier de raquettes et la réalisation de glissades fonctionnelles tout l’hiver ».

Secteur ouest

Aux Escoumins, la municipalité prévoit rouvrir à nouveau l’anneau de glace aussitôt que les conditions météorologiques le permettront. Toutefois, la cabane ne sera pas ouverte aux utilisateurs en raison du trop petit espace qu’elle offre.

« Des bancs seront installés à différents endroits afin que les gens puissent mettre leurs patins », révèle Stéphan Gaudreault, directeur des loisirs.

La patinoire extérieure fera encore partie de l’offre de services de la municipalité des Bergeronnes cet hiver, « dans la mesure où les consignes gouvernementales le permettent toujours », mentionne la directrice générale Véronique Lapointe.

Des mesures seront instaurées afin d’assurer la sécurité des usagers. « Par exemple, le nombre d’usagers pouvant se trouver sur la glace sera limité à 20. De plus, les patineurs devront respecter une distance de 2 mètres entre eux. La cabane adjacente sera malheureusement fermée, car nous ne pouvons en assurer une désinfection adéquate », précise Mme Lapointe.

À Tadoussac, le service des loisirs a décidé d’ouvrir la patinoire malgré la pandémie. « Nous émettrons des règles pour l’utilisation de la patinoire et elles iront dans le sens des règlements suggérés par le gouvernement. Nous les mentionnerons aux citoyens par l’entremise de la page Facebook de la municipalité et des loisirs ainsi que par notre journal local Le Miroir », informe Marie-Joëlle Hadd, coordonnatrice et animatrice aux loisirs.

Des affiches seront installées et des distributeurs de désinfectant à mains seront mis à la disposition des utilisateurs. « Si du matériel appartenant au service des loisirs est utilisé (patins, supports, casques), la ressource en place le désinfectera entre chaque utilisation. Des bancs ont été installés à l’extérieur pour mettre les patins », d’affirmer Mme Hadd.

Finalement à Sacré-Cœur, les citoyens n’ont pas accès à une patinoire extérieure, mais la municipalité envisage l’aménagement d’un anneau de glace. « Nous sommes en attente de subventions », confirme le directeur en culture, tourisme et loisir, Jean-Sébastien Hardy-Painchaud.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires