TBE : la SOPFIM récoltera des échantillons dans les forêts nord-côtières cet automne

Par Johannie Gaudreault 2:03 PM - 08 septembre 2021
Temps de lecture :

Les employés de la SOPFIM procéderont à la récolte d’échantillons dans les forêts nord-côtières cet automne. Photo : Courtoisie

Dans le cadre de son programme d’intervention contre la tordeuse des bourgeons de l’épinette, la Société de protection des forêts contre les insectes et maladies (SOPFIM) réalisera cet automne, une récolte d’échantillons dans les forêts de certaines régions du Québec, dont la Côte-Nord.

Devant être complétés avant l’arrivée des conditions hivernales, ces travaux permettront de prédire les niveaux d’infestation pour la prochaine saison estivale.

« Ces informations sont donc essentielles à la préparation d’un programme de pulvérisation aérienne d’insecticide biologique pour l’année suivante », informe la directrice des ressources humaines et des communications, Isabelle Lapointe, par voie de communiqué.

« Mandatée par le gouvernement du Québec, la SOPFIM déploie toute son énergie à réduire les impacts de ce ravageur, pour le bénéfice de l’ensemble des utilisateurs du milieu forestier », poursuit Mme Lapointe.

Le fait de conserver la forêt vivante pendant une épidémie majeure contribue au maintien des activités socio-économiques, selon le communiqué de presse.

Pour les adeptes de chasse et pêche, la conservation d’un couvert forestier fournit un habitat de qualité supérieure pour la faune, comparativement à des forêts dévastées par un insecte ravageur.

Période de chasse

Il est donc possible que les chasseurs rencontrent des employés de la SOPFIM sur ou près de leurs territoires de chasse.

« Ces derniers seront en devoir. Nous vous prions d’être indulgents si une telle situation se présente », clame Isabelle Lapointe.

Partager cet article