Olivier Gaudreault chante « Comme on attend le printemps »

Par Shirley Kennedy 12:00 AM - 31 mars 2016
Temps de lecture :

Olivier Gaudreault de Sacré-Cœur n’a peut-être pas grandi avec 13 frères et sœurs comme Céline, mais il a toute une famille musicienne devant et derrière lui.

Sacré-Cœur – Olivier Gaudreault a 6 ans, une bouille d’ange et chante depuis toujours. En fait, depuis son interprétation du Minuit Chrétien au spectacle de la garderie à l’âge de 3 ans, Olivier chante et… joue au hockey. Pour lui, l’équation est simple: il sera hockeyeur-chanteur.

Le 19 mars dernier, Stephan Gaudreault et son fils Olivier, se sont rendus au Saguenay-Lac- St-Jean pour prendre part aux préauditions de La Voix Junior qui se tenaient à La Saguenéenne. Bien qu’il aura 7 ans le 5 mai prochain, Olivier a pu prendre part à la sélection en compagnie de 200 jeunes âgés entre 7 et 14 ans (selon les règlements, les jeunes doivent avoir 7 ans avant le 11 septembre 2016).

« Nous sommes très fiers de lui, raconte sa maman Mélanie Talbot, qui n’a pu accompagner le duo Gaudreault à Saguenay en raison d’un engagement majeur. Du haut de ses 6 ans, il est entré seul dans la grande salle devant des gens qu’il ne connaît pas, et il a chanté toute sa chanson, c’est déjà beaucoup ».

Chanson de circonstance, Olivier a interprété Comme on attend le printemps de Jérôme Couture, un produit de La Voix version originale. « Il a aimé son expérience et a charmé les gens de la production qui l’appelaient le petit Jérôme Couture », ajoute Mme Talbot. Il a tellement apprécié, qu’il entend récidiver l’an prochain s’il n’est pas choisi.

De l’aplomb et de la voix, Olivier pourrait en vendre. Il est né dedans. Une voix très juste – il ne suit pas de cours de chant – un sens de la musique inné, Olivier a grandi au sein d’une famille de chanteurs. Son papa Stephan, ses tantes et ses cousines chantent tous très bien.

Et, comme son papa, le hockey est une passion. Alors qu’il évolue pour les Voyageurs de Sacré-Cœur catégorie Novice, il espère combiner ses deux passions et en faire un métier: hockeyeur-chanteur.

C’est à la fin mai que la famille Gaudreault connaîtra l’issue de la démarche. « Olivier est un petit garçon à qui on s’attache en quelques minutes. Peut-être que son charme mélangé à sa voix….», suggère la maman amusée et subjective.

Partager cet article