AGA de la Caisse du Centre de la Haute-Côte-Nord: dialogue de sourds

Par Shirley Kennedy 12:00 AM - 27 avril 2016
Temps de lecture :
????????????????????????????????????

Le conseil d’administration de la Caisse du Centre de La Haute-Côte-Nord a encaissé les attaques des membres.

Forestville – Ce sont près de 500 personnes principalement en provenance des municipalités concernées par la fermeture des centres de services de la Caisse du Centre de La Haute-Côte-Nord qui se sont rassemblées mardi le 26 avril à l’église St-Luc de Forestville pour assister à l’assemblée générale annuelle et surtout pour en apprendre davantage sur le projet de fermeture des centres de services, qui est prévue le 17 juin prochain.

Installés dans le jubé de l’église, les administrateurs  de l’institution financière ont goûté, pendant trois heures,  à l’amertume et aux récriminations des membres qui se sont dits » abandonnés et laissés pour compte par le Mouvement Desjardins « . Accompagnés du maire de Colombier Jean-Roch Barbeau, les maires de Portneuf-sur-Mer et Longue-Rive, Gontran Tremblay et Donald Perron se sont présentés au micro pour la période de questions à plusieurs reprises, tentant d’arracher des engagements significatifs de la part des administrateurs en place pour le maintien d’un minimum de services.

La présidente de la caisse, Lyne Deschenes, a réitéré l’obligation de rentabilité à laquelle est confrontée l’institution qu’elle représente et qu’il était du devoir des administrateurs dûment élus par les membres, de protéger les économies durement acquises par ces derniers. » C’est une décision économique qui a été longuement mûrie depuis novembre dernier alors que la réflexion s’est amorcée », a-t-elle dit. Le directeur général Éric Tardif, a évoqué la possibilité d’ententes avec les commerces  des localités concernées afin que les membres puissent effectuer des retraits dans leurs établissements, l’ajout de conseillers financiers mobiles et toute l’assistance requise pour les membres moins habiletés avec l’automatisation des services.

Dès le 20 juin, le service au comptoir en matinée sera augmenté de 5 heures par semaine au désormais seul et unique centre de services de Forestville. Bien qu’ils aient laissé croire à un sursis en ce qui concerne la fermeture des centres de services de Colombier, Portneuf-sur-Mer et Longue-Rive la semaine dernière, les administrateurs ont plutôt parlé de solutions pour minimiser les impacts de la fermeture qui est fixée au 17 juin. Les bâtiments seront mis en vente par la suite.

Madame Paula Hovington de Longue-Rive, a déposé une pétition signée par 623 personnes de sa Municipalité et invoqué, en ces lieux de culte, l’intervention divine auprès des administrateurs en place, afin qu’ils soient davantage sensibilisés au sort des personnes les plus vulnérables de ces municipalités dévitalisées, qui seront les plus durement touchées par cette décision.

Le directeur général de la caisse, Éric Tardif, a mis de l’avant certaines statistiques pour justifier cette décision crève-coeur. La forte concurrence des autres institutions financières qui n’ont pas pignon sur rue est la principale raison selon M. Tardif, pour justifier la baisse de revenus ( baisse de 720 000 $ de 2012 à 2015). Le contexte économique très difficile est également pointé du doigt. » La caisse ne peut pas être plus forte que l’activité économique de son milieu « , a-t-il dit. L’indice de productivité de la Caisse du Centre de La Haute-Côte-Nord était à 0,91 en 2015. Pour être sur le seuil de rentabilité, il devrait se situer à 0,70. La moyenne des banques canadiennes est de 0,51.  » Ce qui signifie, ajoute Éric Tardif, que pour générer 1 $ de revenus, il nous en coûte 0,91 $.

Aussi, les transactions au comptoir et au guichet sont en chute libre à la Caisse du Centre de La Haute-Côte-Nord. Entre 2013 et 2015, une baisse de 7 % a été enregistrée au guichet tandis qu’au comptoir  elle passe à 13 %.  Le maire de Longue-Rive, Donald Perron, a prévenu les administrateurs, qu’un mouvement populaire provincial pourrait être lancé, lui qui a déjà établi  des contacts avec d’autres municipalités dans plusieurs régions du Québec.

Ce matin, les maires ont à nouveau rencontré le conseil d’administration ainsi que le vice-président régional Stéphane Breton. Ils ont qualifié la rencontre  » d’échanges d’informations ponctuées de franches discussions « .  Après ces événements, nous sommes encore plus déterminés qu’avant « , ont-ils mentionné dans une lettre adressée au nouveau président du Mouvement Desjardins, Guy Cormier.

La Caisse du Centre  de La Haute-Côte-Nord compte 5 869 membres dont 286 sont davantage touchés par ces fermetures puisqu’ils utilisent presqu’exclusivement les services au comptoir.

Partager cet article