Il y a 20 ans : la fusion de Saint-Paul-du-Nord et Sault-au-Mouton devenait réalité

Par Shirley Kennedy 12:00 AM - 24 mai 2016
Temps de lecture :

Longue-Rive – C’est le 13 mai 1996 que le conseil municipal de Saint-Paul-du-Nord a accepté, par résolution, les résultats définitifs du référendum consultatif tenu le 5 mai précédent, dans le projet de regroupement des municipalités de Saint-Paul-du-Nord et de Sault-au-Mouton. Cela fait déjà déjà 20 ans que s’amorçait le long processus de fusion, avec en tête les maires de l’époque, Jules Gagnon et Martin Jourdain.

Plus précisément, le scrutin référendaire a eu lieu le 5 mai 1996. Le nombre de votes affirmatifs fut de 286, le nombre de votes négatifs était de 93 pour 784 électeurs inscrits. C’est donc avec une majorité en faveur de la réponse affirmative, soit pour le regroupement, de 193 bulletins de vote que s’est concrétisée la fusion.

C’est plus d’un an plus tard, soit le 23 septembre 1997, que le ministre des Affaires municipales de l’époque, Rémy Trudel, en compagnie du député de Saguenay, Gabriel-Yvan Gagnon, est venu officialiser le regroupement des deux municipalités décrété officiellement par son gouvernement au mois de mai précédent.
Le ministre Trudel profite alors de l’occasion pour citer en exemple le processus de regroupement des deux communautés et la volonté exemplaire de la population et de ses représentants. Il souligne que les deux municipalités formaient déjà une collectivité économique et sociale et que des ententes de services existaient bien avant cette association. Il salue la mise en place de cette administration unique, qui devrait selon lui, être profitable en assurant des économies financières et administratives ainsi que l’optimisation des équipements existants.

En septembre 1997, le regroupement de ces deux localités compte un peu plus de 1 500 personnes et se positionne au 3e rang au sein des municipalités de la Haute-Côte-Nord. Cette fusion aura permis à la nouvelle municipalité de toucher un peu plus de 174 000 $ répartis sur 5 ans, afin de lui permettre de compléter la réorganisation nécessaire. Le 7 décembre 1997, un scrutin a été tenu afin d’élire un seul conseil, qui devra, pour les deux années subséquentes, être composé d’un nombre égal de conseillers pour chaque secteur.

Le maire intérimaire de l’époque Jules Gagnon, se dit convaincu qu’une localité de 1 500 habitants a plus de chances de développer son économie que deux petites agglomérations.

Au cours des années, la totalité des associations des deux localités se sont fusionnées: la fabrique Christ-Roi est devenue la fabrique St-Paul de Longue-Rive et l’église située dans le secteur Sault-au-Mouton a été vendue, les Chevaliers de Colomb, les Associations Marie-Reine, les clubs de l’Âge d’or, les Cercles de Fermières et les Gardes paroissiales se sont tous transformés en une seule association.

Dates importantes
Le 14 février 1997, la Commission de toponymie du Québec autorise l’utilisation de municipalité de Saint-Paul-du-Nord-Sault-au-Mouton en attendant qu’un autre nom soit attribué à la nouvelle municipalité constituée.

Le 7 mai 1997, par décret publié dans la Gazette officielle du Québec, le Gouvernement du Québec acceptait la demande de constituer une municipalité locale issue du regroupement du Village de Sault-au-Mouton et de la Municipalité de Saint-Paul-du-Nord selon certaines conditions.

Le maire de l’ancien Village de Sault-au-Mouton (Martin Jourdain) agit comme maire de la nouvelle municipalité pour la première période et le maire de l’ancienne Municipalité de Saint-Paul-du-Nord (Jules Gagnon) agit comme maire de la nouvelle municipalité pour la deuxième période. La première séance du conseil provisoire est tenue à l’hôtel de ville de l’ancien Village de Sault-au-Mouton.

Jusqu’à ce que le conseil formé des personnes élues en décide autrement, les locaux administratifs de la nouvelle municipalité sont situés dans l’hôtel de ville de l’ancienne Municipalité de Saint-Paul-du-Nord et la salle du conseil est située dans l’hôtel de ville de l’ancien Village de Sault-au-Mouton.

Madame Hélène Boulianne, secrétaire-trésorière de la Municipalité de Saint-Paul-du-Nord devient secrétaire- trésorière adjointe de la nouvelle municipalité jusqu’à ce que le conseil, formé de personnes élues lors de la première élection générale, nomme quelqu’un pour occuper ce poste.

Cinq noms ont été soumis et acceptés le 17 avril 1998 à la Commission de toponymie du Québec pour désigner la nouvelle municipalité née de la fusion de St-Paul-du-Nord et Sault-au-Mouron: Crans-Rouges, Grande-Batture, L’Estran, Longue-Rive et Saint-Paul-du-Sault- au-Mouton.

Entre le 11 et le 16 mai 1998, le conseil  municipal a procédé à une consultation auprès de la population tel qu’exigé par la Loi sur l’organisation territoriale municipale afin de déterminer le nouveau nom de la municipalité.

Selon la résolution adoptée par le conseil municipal le 26 mai 1998, « puisque lors de cette consultation, la population était grandement favorable au nom de municipalité de Longue-Rive, avec un résultat de 293 voix pour ce nom sur 483 voteurs qui se sont présentés, et que la Commission de toponymie a fait parvenir à la municipalité un avis favorable pour ce nom, il a été proposé par le conseiller Jean-Eudes Nicolas, appuyé par la conseillère Renée Boulianne et les conseillers Ghislain Auclair, Yvon Bouchard et Marc Hervieux, que la municipalité demande au ministère des Affaires municipales de changer de nom pour celui de municipalité de Longue-Rive.

Le 18 juin 1998, un avis public est émis par la secrétaire-trésorière France Brassard, informant la population que la demande de changement de nom a été acheminée au ministre des Affaires municipales et que toute personne, peut, dans les 30 jours de la publication de l’avis, faire connaître par écrit au ministre, son opposition à la demande de changement de nom.

Le 22 septembre 1998, le ministre des Affaires municipales de l’époque, Rémy Trudel, approuve par l’entremise de la Gazette officielle du Québec, la demande de changement de nom de la Municipalité de Saint-Paul-du-Nord-Sault-au-Mouton par celui de Municipalité de Longue-Rive.

Le 10 octobre 1998, la Municipalité de Saint-Paul-du-Nord-Sault-au-Mouton devient la Municipalité de Longue-Rive. Ceci sera officialisé par la Commission de toponymie du Québec lors de sa réunion tenue le 30 octobre 1998.

Partager cet article