Redécouvrir Colombier

Par Jacqueline Richer
Redécouvrir Colombier

Colombier – Située à l’extrémité est de la MRC de La Haute-Côte-Nord, la municipalité de Colombier doit son développement à la crise économique des années 30 alors que les autorités gouvernementales ont mis de l’avant la colonisation afin de résoudre le chômage qui frappait de plein fouet la population québécoise. Son nom rappelle la mémoire de Charles-Roger des Colombiers (1628-1687), commerçant de fourrures, bourgeois et échevin de Québec au temps de Frontenac, qui était concessionnaire d’un arrière-fief sur ce territoire en 1677.


 

Les incontournables

La chapelle des Îlets-Jérémie

La chapelle des Ilets-Jérémie est un lieu de pèlerinage dédié à Sainte Anne. Construite en 1939 sur le modèle de la petite chapelle de Tadoussac, elle abrite l’ancien autel et la croix du clocher. Les pèlerins participent aux célébrations de la neuvaine, du 17 au 26 juillet. Pendant cette période, l’animation du site est assurée par l’abbé Antonio Laflamme, entouré de bénévoles. Horaire : mi-juin à mi-août, tous les jours.

Projet de culture des parcelles non constructibles

Afin de mettre en valeur les terrains en friche et non constructibles appartenant à la municipalité de Colombier, il a été décidé que ces terrains seraient utilisés pour la culture de petits fruits comme l’argousier et le camerisier, qui sont faciles à cultiver, très recherchés et rapidement rentables. Une serre de 30 pieds par 32 pieds a été installée ce printemps, où on y cultive tomates, concombres et piments. La première récolte se fera à l’automne. Et chaque année, de nouveaux terrains seront cultivés (fraises, framboises, lavande, tournesol, etc.

Ce projet est écologique puisque l’eau de pluie est récupérée, et l’utilisation de compostage local permettra aux résidents de se procurer des aliments frais, biologiques et sans se déplacer très loin. Il est également créateur d’emplois puisque plus la culture prendra de l’ampleur, plus le nombre d’employés devra augmenter.
En créant une image de marque pour le village, ce type de culture pourra inspirer d’autres municipalités à le faire. Le sentiment d’appartenance des citoyens en est renforcé grâce à la création d’emplois locaux, et de nouvelles familles pourront venir s’installer à Colombier en raison des emplois et du dynamisme du milieu. Les jeunes seront peut-être plus intéressés à demeurer dans leur municipalité, car c’est une bonne façon de rassembler les résidents autour d’un même projet.

Le Sentier pédestre 4 saisons de Colombier

Comme la municipalité de Colombier prend part à la démarche MADA (municipalité amie des aînés), l’aménagement d’un sentier pédestre quatre saisons au cœur du village était une avenue intéressante. Cette infrastructure permet aux personnes âgées de continuer d’être actives et de profiter du plein air. Le nouvel aménagement est facilement accessible à toute la population et son usage est interdit aux véhicules tout-terrain et motoneiges pour des raisons de sécurité. Les randonneurs peuvent parcourir une boucle de deux kilomètres. Cette année, devrait être installé un banc à la moitié du trajet ainsi qu’un bain pour les oiseaux.

Sources : Commission de toponymie du Québec, la Mémoire du Québec, Municipalité de Colombier


Colombier en quelques dates

1650

Après que les Montagnais de Tadoussac aient été affaiblis et diminués par les maladies, on a décidé d’aller chercher des fourrures ailleurs. Pour ce faire il a fallu créer un poste pour rejoindre les Montagnais (autrefois appelés Papinachois) qui vivaient autour des rivières Bersimis, Outardes et Manicouagan. Ce point de contact a été les Îlets-Jérémie, à cause de Noël Jérémie dit de Lamontagne, important traiteur à l’époque sur la Côte-Nord.

1672

Première mention des Îlets-Jérémie dans un acte de baptême d’une jeune Amérindienne.

1674

Le poste des Îlets-Jérémie fait partie du Domaine du Roi.

1732

On parle maintenant du poste des Îlets-Jérémie et non des Papinachois : « Dans l’énumération des     postes en opération à ce moment (1732) le nom des Îlets de Jérémie apparaît à la place de celui des Papinachois ». Le poste de traite, des Îlets-Jérémie, a été abandonné un certain temps, tout comme la majorité des postes de Traite de Tadoussac, mais ses activités sont reprises en 1732.

1735 

Construction d’une chapelle aux Îlets-Jérémie. Cette chapelle fut détruite par le feu. On ne connaît toutefois pas la date de sa destruction .

1737

Dans un inventaire du poste de traite des Îlets-Jérémie, il est fait mention de la nouvelle chapelle. Outre la nouvelle chapelle on retrouve aux Îlets-Jérémie : une maison de colombage, un magasin, une fonderie, un hangar, une grande cave pour les huiles, une étable et un four de terre.

1849

Le centre nerveux des Postes du Roi est maintenant aux Îlets-Jérémie.

1854 

Fondation de la mission de Betsiamites. Début des travaux de construction de la chapelle de Betsiamites .

1859

La Cie de la Baie d’Hudson déménage le poste de traite des Îlets-Jérémie aux abords de la mission de Betsiamites. La nouvelle église de Betsiamites est terminée.

1860 

Une première demande de réserve pour les Amérindiens est faite pour les Îlets-Jérémie. La demande est refusée mais le terrain leur est cédé.

1861

Création de la Réserve indienne de Betsiamites.

1936  

Début de la colonisation de Sainte-Thérèse de Colombier.

1938

Arrivée du père Arthur Gallant comme missionnaire à Sainte-Thérèse de Colombier .

1939 

Construction d’une nouvelle chapelle aux Îlets-Jérémie par le père Gallant .

1940

Première messe célébrée en l’honneur de Sainte Anne. La tradition se poursuit toujours avec messe et procession

1943 

Fondation de la Caisse populaire de Sainte-Thérèse-de-Colombier.

1946 

Constitution de la municipalité de Colombier.

1948 

Érection canonique et ouverture des registres de la paroisse Sainte-Thérèse-de-Colombier.

1966

Érection canonique de la paroisse Saint-Marc-de-Latour.

1990 

La population de Colombier est de 1 113 habitants. Annexion de la municipalité des Sept-Cantons-Unis-du-Saguenay à celle de Colombier sous le nom de cette dernière .

2010

La population de Colombier est de 774 habitants

 

Partager cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des