Les commissaires de la commission scolaire entérinent plusieurs décisions

Par Shirley Kennedy 12:00 AM - 09 août 2016
Temps de lecture :

Forestville – Ce sont plusieurs décisions et actes législatifs qui ont été entérinés par le conseil des commissaires de la Commission scolaire de l’Estuaire (CSE) lors de la dernière séance tenue le 21 juin dernier.

À la suite du battage médiatique ayant entouré l’épreuve de mathématiques de sixième année que plusieurs enseignants à travers la province ont dénoncé, alléguant que celui-ci était trop long et difficile, une mise au point a été faite par Manon Couturier, directrice des services éducatifs.

Ainsi, le ministère de l’Éducation, en plus d’annuler une partie de l’examen, avait effectué une cueillette des résultats auprès des commissions scolaires de manière à dresser un portrait global pour l’année 2016 comparativement à 2015.

Pour la Commission scolaire de l’Estuaire, les données de la comparaison font état d’un taux de réussite de 82 % cette année, contre 88,4 % l’an dernier, et d’un résultat moyen très semblable de 77 % cette année comparativement à 76,5 % en 2015. Précisons que ces résultats n’incluent pas la partie annulée par le Ministère en prétextant le bris de confidentialité qu’ont entraîné les débats au sujet de la complexité de l’examen, notamment dans les médias sociaux.

Examen d’histoire

La directrice des services éducatifs a également abordé la question de l’épreuve d’histoire de quatrième secondaire, qui a elle aussi fait la manchette au cours des dernières semaines en raison d’un bris de confidentialité ayant entraîné ’annulation de la dernière question de l’examen. Selon Mme Couturier, l’impact de cette annulation sur les résultats des élèves était à géométrie variable. C’est-à-dire que pour certains élèves, le résultat avait ainsi augmenté, alors que pour d’autres, il avait diminué. Ayant reçu des plaintes de certains parents en regard de cette situation, Mme Couturier a confirmé que les doléances des parents avaient été transmises à la direction de la

Sanction des études par écrit.

Le 5 juillet, le ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur avait finalement procédé à une révision des résultats et décidé de donner à tous les élèves ayant passé l’épreuve d’histoire, les points associés à la question annulée. Dans une correspondance transmise aux commissions scolaires, le Ministère explique qu’il s’agit d’une mesure d’exception qui est appliquée dans un souci d’égalité et de justice pour les élèves de la cohorte de juin 2016 et afin de s’assurer qu’aucun élève ne soit pénalisé par l’annulation de la question. Le ministère souligne également qu’il entreprendra des travaux en vue d’augmenter la sécurité et la confidentialité entourant les épreuves ministérielles.

Octroi de contrat

Le conseil des commissaires a entériné l’octroi du contrat pour la réfection des vestiaires du gymnase côté garçons de la polyvalente des Berges des Bergeronnes au plus bas soumissionnaire conforme, soit Les Entreprises G&M Laplante au montant de 254 976,61 $ incluant les taxes.

Aussi, les membres de l’assemblée ont également confirmé l’octroi du contrat relatif à l’inspection et à l’entretien des ascenceurs des différents bâtiments de la Commission scolaire de l’Estuaire au plus bas soumissionnaire conforme, soit Otis Canada inc., au montant de 58 181,95 $ pour trois ans.

Finalement, le contrat pour le remplacement du centre de distribution électrique de l’Édifice Albert-Deschênes dans le cadre des travaux de réaménagement entourant le déménagement du centre administratif de la commission scolaire à cet endroit, a été confirmé à Boréal Entrepreneur Électricien Inc., au montant de 73 736,04 $ incluant les taxes.

Travaux de réfection des bâtiments

Ce sont 9 projets d’investissements dans autant d’écoles qui ont été retenus pour 2016-2017, pour un total de 1 108 173 $. Parmi ceux-ci, citons la réfection partielle du système de ventilation de l’école secondaire Serge-Bouchard, la réfection complète de l’intérieur de l’Édifice Albert-Deschênes pour le réaménagement du centre administratif de la commission scolaire, la réparation de la cour extérieure de la polyvalente des Baies, la 2e phase de la réfection du vestiaire du gymnase côté garçons de la polyvalente des Berges des Bergeronnes, ainsi que les travaux d’installation d’un dispositif anti-refoulement aux écoles St-Coeur-de-Marie de Colombier, St-Joseph de Tadoussac, Notre-Dame-du-Sacré-Coeur et St-Luc de Forestville, et ce, conformément aux nouvelles exigences à cet égard. Une somme a également été prévue pour la réfection de l’auditorium de la polyvalente des Rivières de Forestville.

Entente avec la Municipalité de Tadoussac

Les commissaires ont unanimement accepté la signature d’un protocole d’entente avec la Municipalité de Tadoussac en lien avec l’utilisation et l’entretien de l’aire de jeux de la cour de l’école St-Joseph par les citoyens et la clientèle touristique, en dehors de la période scolaire et/ou les heures de classe. Le protocole, d’une durée de trois ans, a également reçu l’accord du conseil municipal de Tadoussac lors de son assemblée du 13 juin dernier.

Transport du midi

Le conseil des commissaires a procédé à l’adoption d’une résolution confirmant que le montant facturé pour le transport du midi pour l’année scolaire 2016-2017 sera établi à 195 $ par famille, soit le même montant qu’aux cours des onze dernières années. Le maintien des tarifs s’appliquera également aux autres services offerts par le transport scolaire, notamment ceux reliés aux places vacantes le matin et le soir.

 

Partager cet article