Les travaux d’agrandissement sont lancés au Château Bellevue

Par Charlotte Paquet 12:00 AM - 09 août 2016
Temps de lecture :

La première pelletée de terre de la phase 3 du Château Bellevue a été levée mardi. On aperçoit Yves Duguay, de Cogir, Bernadette Lepage, représenante des résidents, Jacynthe Miller, directrice générale, le maire Claude Martel, la députée de Manicouagan, Marilène Gill, et Jean-Marc Bélanger, de Cogir.

Baie-Comeau – Les travaux d’agrandissement du Château Bellevue sont lancés. La première pelletée de terre officielle a été levée, mardi, en vue de la livraison le 1er juillet 2017 de 76 nouveaux logements en plus d’une unité de soins de 25 studios.

La Société Cogir immobilier, propriétaire de la résidence pour aînés depuis juin, investira entre 16 M$ dans la réalisation de la phase 3, attendue depuis quelques années. Le nombre d’unités passera de 202 à 303 et permettra de répondre à la demande. Une quinzaine de nouveaux emplois seront créés.

Inaugurée en octobre 2011 au coût de 18 M$, la première phase du Château Bellevue avait été suivie assez rapidement d’une deuxième, terminée en 2012 après un investissement de 6,5 M$. Dès ce moment-là, l’ajout d’une troisième expansion était dans les plans.

Questionné sur une possible phase 4, le vice-président exécutif, division résidentielle chez Cogir, Frédéric Soucy, confirme que rien de tel n’est projeté.

Les 76 nouveaux logements, des trois pièces et demie et des quatre pièces et demie, occuperont les deuxième et troisième étages. À ce jour, 40 personnes sont sur une liste d’attente.

Unité de soins

L’avènement d’une unité de soins, annoncée en même temps que le dévoilement de la vente à Cogir en juin, demeure un élément crucial du projet. Elle permettra aux résidents dont l’autonomie diminue de recevoir des services mieux adaptés à leur nouvelle situation, et ce, directement sur place. Cela leur évitera un   déménagement dans une ressource d’hébergement du réseau de la santé.

Comme l’explique M. Soucy, tout le premier étage de la phase 3 sera occupé par les 25 studios. « Les gens ont un salon et une salle à manger propres à eux. Il y a aussi une salle de bain avec bain thérapeutique », souligne-t-il, tout en rappelant que les diètes parfois particulières seront respectées.

Chaque studio sera équipé d’une cuisinette et d’une salle d’eau. « On va essayer de recréer une ambiance plus maison qu’institutionnelle » assure M. Soucy.

L’unité de soins sera ouverte à la population en général et non seulement aux gens déjà résidants du Château Bellevue. Les aînés atteints de démence, de la maladie d’Alzheimer ou de pertes cognitives font partie de la clientèle cible. Selon le vice-président, les besoins d’assistance devraient osciller de une heure à une heure et demie par jour.

Au goût du jour

La réalisation des travaux permettra de doter Baie-Comeau d’un « produit vraiment au goût du jour », indique M. Soucy, en insistant sur le fait que la population vieillissante sera bien servie en services d’hébergement. « On le fait comme si c’était pour nos parents », conclut-il.

Rappelons que Cogir fait confiance aux anciens propriétaires du Château Bellevue, Frédéric Lepage et Grégoire Turcotte, pour la concrétisation du projet de construction de la phase 3 à titre de sous-traitants.

Partager cet article