La fin d’un doux rêve

Par Karianne Nepton-Philippe 12:00 AM - 04 octobre 2016
Temps de lecture :
La qualité tant gustative que visuelle des plats faisait sa renommée.

La qualité tant gustative que visuelle des plats faisait sa renommée.

Les Escoumins – Dans quelques jours, le restaurant belge Le Rêve Doux, situé aux Escoumins ne sera plus qu’un souvenir pour les papilles de sa fidèle et nombreuse clientèle. En effet, le restaurant, ainsi que le côté boulangerie et chocolaterie, ne reviendront pas l’été prochain. La dernière journée d’opération de l’entreprise familiale est fixée à dimanche prochain.

C’est une triste nouvelle pour les habitués de ce restaurant qui est ouvert depuis déjà seize ans aux Escoumins, mais aussi pour les touristes. Réputé pour ses excellents déjeuners, son bon pain et ses chocolats et desserts exquis, il est rapidement devenu un incontournable dans le village. Cependant, pourquoi fermer? Ce n’est certainement pas en raison d’une baisse de l’achalandage. En fait, cela est une décision qui a été très bien réfléchie depuis quelques années. Cela fait maintenant environ trois ans que les deux propriétaires du restaurant, Els De Schutter et Rudy Cuyers, songaient à vendre, pour cause d’épuisement. Le restaurant, la boulangerie ainsi que la chocolaterie demandent énormément pour le couple qui désire prendre sa retraite, mais qui revenait à chaque été par volonté. « On est fatigués, c’est la principale raison de notre fermeture. On est dû pour du changement, changer notre rythme de vie », mentionne Els.

C’est par contre avec bonheur et satisfaction que les propriétaires regardent les seize dernières années. « On a eu seize très belles années. Des années qui nous ont permis de faire de belles rencontres, car notre plaisir a toujours été de faire plaisir au monde », ajoute la co-propriétaire. Elle remercie évidement tous ses clients qui ont été fidèles qui se sont habitués à venir déjeuner chez eux ainsi que tous les touristes qui sont venus goûter à leurs bonnes crêpes et qui ont recommandé ce restaurant au passage. Elle tient également à remercier, en son nom et celui de son mari, tout le personnel dévoué à ce commerce qui a travaillé très fort au courant de toutes ces années afin de donner le meilleur service aux clients.

Commerce à vendre

Même s’il n’y a aucun acheteur présentement, c’était le bon été pour terminer. Alors, pour l’instant rien ne remplacera le restaurant belge. Mais le bâtiment reste à vendre pour quiconque est acheteur, qui comprend le restaurant ainsi que cinq appartements.

Le Québec, leur nouveau pays

Même si Els De Schutter et Rudy Cuyers terminent leur aventure du , cela ne veut pas dire qu’ils retournent dans leur pays natal, la Belgique. En effet, ils désirent rester au Québec, et même aux Escoumins. « Notre fille reste à Québec, alors dans le meilleur des mondes, on pourrait avoir notre maison aux Escoumins et une à Québec », affirme Els. Donc, non seulement l’expérience du a été très positive, mais le Québec les a aussi charmés et conquis.

Partager cet article