Lucille Maltais est récipiendaire

Par Shirley Kennedy 12:00 AM - 17 novembre 2016
Temps de lecture :
(S.K.) - Lucille Maltais des Bergeronnes est la lauréate régionale des Prix Hommage Aînés 2016 remis le 2 novembre dernier à l’hôtel du Parlement à Québec. Mme Maltais fait partie des 18 personnes aînées bénévoles dont l’engagement a été souligné par la ministre responsable des Aînés et de la Lutte contre l’intimidation, Francine Charbonneau. Les prix Hommage Aînés visent à reconnaître l’apport de personnes qui œuvrent bénévolement pour le mieux-être des personnes aînées de leur communauté et qui favorisent leur participation accrue à la société. La sélection des lauréates et des lauréats est assurée par les tables de concertation des aînés de chacune des régions. Très persuasive, Lucille Maltais sait mobiliser les acteurs locaux pour répondre à des enjeux précis. Présente au sein du comité de la politique familiale des Bergeronnes, Mme Maltais a certainement influencé la décision de construire deux maisons intergénérationnelles sur le territoire. Soucieuse d’offrir des installations de qualité qui font en sorte que les aînés se sentent chez eux, Lucille Maltais n’a ménagé aucun effort afin que la salle du Club de l’âge d’or et l’église Bon-Désir puissent bénéficier de travaux de réfections. Elle a reçu son prix de Micheline Anctil, présidente de la Table de concertation des aînés et de la ministre Francine Charbonneau.

(S.K.) – Lucille Maltais des Bergeronnes est la lauréate régionale des Prix Hommage Aînés 2016 remis le 2 novembre dernier à l’hôtel du Parlement à Québec. Mme Maltais fait partie des 18 personnes aînées bénévoles dont l’engagement a été souligné par la ministre responsable des Aînés et de la Lutte contre l’intimidation, Francine Charbonneau. Les prix Hommage Aînés visent à reconnaître l’apport de personnes qui œuvrent bénévolement pour le mieux-être des personnes aînées de leur communauté et qui favorisent leur participation accrue à la société. La sélection des lauréates et des lauréats est assurée par les tables de concertation des aînés de chacune des régions. Très persuasive, Lucille Maltais sait mobiliser les acteurs locaux pour répondre à des enjeux précis. Présente au sein du comité de la politique familiale des Bergeronnes, Mme Maltais a certainement influencé la décision de construire deux maisons intergénérationnelles sur le territoire. Soucieuse d’offrir des installations de qualité qui font en sorte que les aînés se sentent chez eux, Lucille Maltais n’a ménagé aucun effort afin que la salle du Club de l’âge d’or et l’église Bon-Désir puissent bénéficier de travaux de réfections. Elle a reçu son prix de Micheline Anctil, présidente de la Table de concertation des aînés et de la ministre Francine Charbonneau.

Partager cet article