Yan Hamel fait le point

Par Karianne Nepton-Philippe

Tadoussac – Le lundi 13 mars dernier, les dirigeants d’AML ont procédé à une rencontre avec les commerçants et la population de Tadoussac. Le président-directeur-général de l’entreprise, Yan Hamel, a profité de l’occasion pour faire le point sur l’acquisition du volume d’affaires d’Otis Excursion et répondre aux questions des gens présents.

Vous procédez à cette rencontre annuellement. Pouvez-vous expliquer en quoi elle consiste?

On rencontre les partenaires d’affaires et cette année, c’était plus particulier puisque cela a été élargi, alors il y avait d’autres gens de la communauté. Le but est d’échanger sur notre vision, nos projets et les nouveautés. On permet également une période d’échange dans laquelle les gens nous parlent de leurs préoccupations. En résumé, on essaie de faire le tour de l’ensemble des sujets en vue de la prochaine saison.

Cet échange annuel avec la population est important pour vous?

Oui, c’est très important parce que c’est une région qui est tissée serrée. C’est une communauté qui travaille très près les uns des autres et on a besoin de connaître leur pouls et d’échanger avec cette communauté pour être en mesure de faire un bon partenariat durable. Ça nous permet d’aller en profondeur avec chaque sujet parce que sinon, les gens vont repartir avec leurs questions. Cela ne causerait que de mauvaises discussions par la suite. C’est pour cela que faire des rencontres en toute honnêteté et toute transparence permet d’évacuer ces préoccupations et de repartir sur des bonnes bases.

La plupart des citoyens présents à la rencontre ont voulu connaître les détails sur la transaction que vous avez exécutée avec Jean-Roger Otis d’Otis Excursion. Je crois que c’est lui qui vous a contacté?

En fait, cela fait plus de quinze ans que nous travaillons en étroite collaboration avec Jean-Roger Otis. Dans les quatre dernières années, il cherchait une façon de trouver de la relève à son entreprise dans le but de faire autre chose. C’est un passionné et un entrepreneur. Il nous a approchés l’automne dernier, pas pour acheter ses actifs, mais bien son volume d’affaires. Sa demande était qu’on puisse continuer à transporter ses passagers et qu’il puisse continuer aussi avec son entreprise à faire d’autres projets, comme d’autres activités touristiques. On a toujours été en très bon lien avec Jean-Roger et c’est encore le cas. Il nous appelle sur une base régulière puisqu’il a encore plein d’idées. Comme je le mentionnais, c’est un entrepreneur. La fibre, il l’a encore en lui, il désire encore faire des projets et développer le secteur de Tadoussac à sa façon. On va toujours travailler avec lui.

On parle donc ici d’une transaction à l’amiable?

Dans les vingt-quatre dernières années, toutes les acquisitions que nous avons faites dans le secteur ont été faites en harmonie avec les gens concernés dans ces transactions. Mais, plus important, ça s’est toujours fait dans le plus grand respect des individus. Dans le cas de Jean-Roger, il y avait deux éléments majeurs, soit un manque de relève et une faible rentabilité, donc avec le temps, nous avons réussi à trouver les bonnes ententes faisant en sorte que les deux parties étaient satisfaites.

En terminant, je sais que les bancs de neige ne le démontrent pas, mais le temps avance et la saison commence bientôt. Quand se donne-t-on rendez-vous?

Pour nous, la saison commence le 29 avril prochain autant pour les gros bateaux que les zodiacs.

On prévoit surtout une très belle saison 2017.

 

Partager cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des