Miser sur l’extraordinaire de nos attraits

Par Journal Haute Côte Nord 12:00 AM - 17 septembre 2017
Temps de lecture :
Pour le directeur général de Tourisme Côte-Nord, Mario Leblanc, Forestville doit miser sur ses attraits, dont le secteur de la Baie-Verte où le tournage s’est installé. Malheureusement, la Ville n’a pu conserver la fameuse maison d’Harry Quebert qui a été démolie. Photo Facebook

Pour le directeur général de Tourisme Côte-Nord, Mario Leblanc, Forestville doit miser sur ses attraits, dont le secteur de la Baie-Verte où le tournage s’est installé. Malheureusement, la Ville n’a pu conserver la fameuse maison d’Harry Quebert qui a été démolie. Photo Facebook

« Avec les affiches partout en ville, déjà c’est bien parti », lance spontanément le directeur général de Tourisme Côte-Nord, Mario Leblanc, lorsque questionné sur ce que devrait faire Forestville pour maximiser les retombées du tournage.

Selon lui, le milieu devrait travailler sur la question de la fierté «et dire qu’on a des choses extraordinaires à montrer ».

Originaire de la région de Charlevoix, ayant vécu Le temps d’une paix, il sait que le contenu des 161 épisodes ont pu laisser des traces. « Ç’a permis de générer autres choses », enchaîne M. Leblanc, en persistant sur l’importance de « capitaliser sur le sentiment d’appartenance ».

Pour ce qui est des suites à plus long terme, le DG reste prudent, lui qui dit ne pas connaître le contenu de ce qui sortira. Pour l’heure, il compte demander à son équipe de marketing de faire le tour de ce qui a été écrit et dit, dans les reportages, mais aussi sur les médias sociaux. « On verra après comment on pourra se servir de ces contenus dans nos communications, comme notre guide touristique ».

Une fois la saison terminée, Mario Leblanc souhaite s’asseoir avec le milieu pour voir ce qu’il serait possible de faire ensemble. Il termine en mentionnant que l’approche dépendra beaucoup du niveau de succès de la télésérie, qui, espère-t-il, sera élevé.

Partager cet article