Devenir famille d’accueil – L’amour des enfants au cœur de tout

Par Charlotte Paquet 12:00 AM - 27 avril 2018
Temps de lecture :
Michel Jean et Monique Dion s’investissent comme famille d’accueil depuis quatre ans. Photo Le Manic

Michel Jean et Monique Dion s’investissent comme famille d’accueil depuis quatre ans. Photo Le Manic

Baie-Comeau – L’amour des enfants et le désir d’offrir une stabilité à des jeunes qui ne l’ont pas facile dans la vie, voilà ce qui explique la décision de Monique Dion et Michel Jean de devenir famille d’accueil. Et quatre ans plus tard, ils poursuivent cette belle aventure.

« Quand j’ai commencé à être famille d’accueil, ma dernière venait de partir. Je ne pouvais pas croire que la maison resterait vide. Il y en a qui ont hâte que les enfants quittent, mais moi, j’ai versé une larme à chaque fois », raconte la mère de quatre enfants, qui ne pouvait se résoudre à voir inoccupées quatre des cinq chambres de sa maison. Aujourd’hui, un adolescent de 17 ans et un autre de 15 ans en occupent deux.

Au départ, le couple avait convenu d’offrir deux places à des jeunes, peu importe qu’il s’agisse d’enfants ou d’adolescents. Aujourd’hui, il ne dispose plus que d’une seule place dans les faits puisque le plus âgé est devenu sous sa tutelle à sa propre demande. La tutelle se caractérise par le fait que Mme Dion et son mari possèdent les droits parentaux. « Tu peux agir comme si c’était ton enfant », précise-t-elle.

Dans le cas du plus jeune, qu’ils ont sous leur aile depuis janvier 2017, il s’agit d’un placement à long terme, soit jusqu’à ses 18 ans.

Donner une chance

Oui, il y a la maison vide et l’amour des enfants qui ont motivé la décision du couple de devenir famille d’accueil, mais il y a plus. « On se dit que les nôtres (nos enfants) ont été chanceux et qu’on a aussi été chanceux, car on a eu des enfants faciles. Alors, pourquoi ne pas donner cette chance-là à des jeunes qui n’ont pas nécessairement été chanceux dans la vie », mentionne Mme Dion.

Le couple souhaite offrir de la stabilité aux enfants, leur servir d’exemple afin qu’ils réalisent que des milieux stables, ça existe. Il souhaite aussi les voir développer leur autonomie, leur estime de soi et leur confiance en eux afin qu’ils prennent conscience qu’eux aussi peuvent aspirer à avoir une belle vie, conclut la dame.

Partager cet article