Alliance des femmes appelle à l’implication locale et régionale

Par Karianne Nepton-Philippe 12:00 AM - 01 novembre 2018
Temps de lecture :
L’équipe dynamique de l’Alliance des femmes de Sacré-Cœur est composée de Nathalie Maltais, Claudie Hovington, Johanne Bouchard, Claire Dufour, Kathleen Dufour et Nancy Gauthier membres du conseil d’administration. Photo Journal Haute-Côte-Nord

L’équipe dynamique de l’Alliance des femmes de Sacré-Cœur est composée de Nathalie Maltais, Claudie Hovington, Johanne Bouchard, Claire Dufour, Kathleen Dufour et Nancy Gauthier membres du conseil d’administration. Photo Journal Haute-Côte-Nord

Sacré-Cœur – C’est le jeudi 25 octobre dernier que l’Alliance des Femmes de Sacré-Cœur a procédé au lancement de la grande campagne de promotion des Centres de Femmes du Québec, intitulée Donne toi de l’air. Une vingtaine de femmes ont assisté à l’activité qui tenait lieu de grand départ pour une campagne de six mois.

Alors que les Centres de femmes du Québec travaillent avec environ 260 000 femmes tous les ans, l’Alliance des femmes de Sacré-Cœur contribue à la mission globale dans sa région. C’est pourquoi les représentantes ont réalisé une brève vidéo illustrant le travail de l’organisation.

Cette vidéo a été présentée au début de la soirée afin que chaque invitée connaisse mieux l’histoire de l’Alliance.

Un témoignage éloquent
A suivi une présentation du site Web de la campagne et un témoignage a été livré par Valérie Dufour, membre depuis près de 15 ans de l’Alliance des Femmes. « Je n’avais pas vraiment d’amies et l’Alliance m’a permis de rencontrer d’autres femmes et échanger », explique-t-elle lors de son témoignage au cours duquel elle raconte son histoire et pourquoi elle a décidé de s’impliquer au sein de la communauté. « C’est une grande campagne qui s’amorce et à l’Alliance, à chaque mois, nous vous ferons découvrir le centre par des activités spéciales », mentionne Claudie Hovington qui espère interpeller non seulement les membres, mais également le reste de la population ainsi que les partenaires.

Partager cet article