Caribou forestier et montagnard – Québec lance des travaux avant d’adopter une stratégie

Photo de Steeve Paradis
Par Steeve Paradis
Caribou forestier et montagnard – Québec lance des travaux avant d’adopter une stratégie
Avant d’adopter sa stratégie de protection du caribou, Québec consultera les intervenants dans le domaine. (Photo : Pierre Pouliot)

Baie-Comeau – Le ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs (MFFP) amorcera sous peu des travaux devant mener au dépôt de la stratégie pour les caribous forestiers et montagnards, à la grande satisfaction de l’industrie forestière. Le dépôt de cette stratégie est prévu pour 2022.

Un processus de consultation impliquant des groupes de travail régionaux « sera mis en place avec les acteurs du milieu forestier et les communautés autochtones concernées. Cette démarche permettra d’identifier les connaissances et les enjeux locaux afin de dégager des pistes de solution », fait valoir le ministère dans un communiqué.

La carte dite des « territoires envisagés » sera présenté durant cette consultation. Ces territoires, s’appuyant sur des données relatives à l’habitat et à la fréquentation du caribou, ont été caractérisés en fonction des attentes et des préoccupations exprimées par les partenaires du MFFP, « tout en tenant compte des effets socioéconomiques qui pourraient en découler ».

Des mesures ont déjà été mises en place pour protéger certaines parties de l’habitat des caribous forestiers et montagnards. Si ces mesures devaient entraîner des coûts additionnels pour l’industrie, le ministère assure qu’il mettra en place des mesures pour les atténuer.

Un soulagement

Le syndicat Unifor dit accueillir avec soulagement le début de ces travaux. Le syndicat craignait que des mesures de protection soient mises en place « sans considération pour les répercussions sur l’emploi et l’économie de centaines de municipalités qui dépendent de l’industrie forestière ».

Le président du syndicat, Renaud Gagné, affirme que son organisation a l’intention de suivre les travaux des groupes de travail de manière assidue mais globalement, « nous sommes soulagés de constater l’angle adopté par ce gouvernement alors qu’on recherche un équilibre entre protection de l’espèce et économie ».

Pour sa part, Alliance forêt boréale, un organisme lié à l’exploitation durable des ressources de la forêt boréale, entend participer activement aux travaux menant au dépôt de la future stratégie et se dit heureux que ce dépôt ait été repoussé à 2022.

Le regroupement avait d’ailleurs demandé à Québec un moratoire sur la mise en place de mesures de protection du caribou forestier, « le temps de connaître les résultats des inventaires de population, de rendre publics tous les inventaires et études sur le caribou forestier réalisés au cours des dernières années ainsi que les impacts sur la possibilité forestière ».

Partager cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des