Corriveau mise sur le prolongement de la route 138

Photo de Shirley Kennedy
Par Shirley Kennedy
Corriveau mise sur le prolongement de la route 138
François Corriveau lors de son point de presse à Forestville le 29 août dernier.

La première étape pour aboutir à la construction d’un pont sur le Saguenay, c’est la reconnaissance de la route 138 à titre de route Transcanadienne. C’est le chemin qu’entend privilégier le candidat du Parti conservateur dans Manicouagan, François Corriveau.

En point de presse à Forestville le 29 août, François Corriveau a réitéré les propos tenus à Sept-Îles il y a deux semaines. Il fera de la route 138 son fer de lance de cette campagne électorale. « Si nous obtenons cette reconnaissance-là, ce qui est la première étape, nous n’aurons plus besoin d’aller chercher des ententes provinciales et nous pourrons ouvrir les budgets avec les programmes des infrastructures destinés au réseau transcanadien afin de prolonger la route vers l’est et obtenir enfin ce sacré pont à titre de prolongement vers l’ouest ».

Le candidat du Parti conservateur de la circonscription de Manicouagan déplore « la manipulation de l’information en vigueur depuis 2002 jusqu’à aujourd’hui, pour faire en sorte que le pont ne se réalise pas ».

Lançant quelques flèches à ses adversaires au passage, monsieur Corriveau avance que le gouvernement Trudeau n’a pas pris d’engagement ferme pour donner une solution au problème alors que la région « est dans le pattern du Bloc québécois depuis 26 ans, qui est dans une chute, entraînant la région dans cette chute ».

Ce dernier prétend avoir les appuis nécessaires parmi les lieutenants conservateurs pour faire valoir l’importance socio-économique du prolongement de la route 138 d’est en ouest, s’il est élu le 21 octobre prochain au sein d’un gouvernement conservateur majoritaire.

Partager cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des