Boisaco déploie des mesures exceptionnelles afin de poursuivre ses activités

Photo de Shirley Kennedy
Par Shirley Kennedy
Boisaco déploie des mesures exceptionnelles afin de poursuivre ses activités
Tel que précisé dans les directives divulguées le 23 mars par le gouvernement du Québec, la forestière fait partie des services et activités prioritaires.  (Photo : Courtoisie)

Boisaco poursuit ses activités en forêt et en usine. À titre d’entreprise produisant des intrants ou des matières premières nécessaires aux services et activités prioritaires, la forestière soutient qu’elle doit maintenir ses opérations en tenant compte des instructions de la santé publique et assurer la sécurité de ses travailleurs de façon optimale.

Selon le président de Boisaco Steeve St-Gelais, dès le 13 mars, des mesures ont été instaurées dans un contexte d’adaptation quotidienne, selon l’évolution de la crise et du climat anxiogène qui affecte les quelques 500 travailleurs (usine et forêt) et la population.

« Il y a beaucoup d’émotion et d’inquiétude. Nous avons mis l’accent sur toutes les mesures à prendre et nous allons encore plus loin que les exigences du gouvernement. On demande à nos employés, qu’est-ce que nous pouvons faire pour améliorer? Nous sommes à l’écoute. »

Ainsi, pour certains postes de travail, des visières ont été mises à la disposition des travailleurs alors que la procédure de désinfection et d’entretien a été rehaussée au maximum. « Des dispositifs pour le lavage des mains ont été installés, le respect de la distanciation fait partie de nos priorités », assure M. St-Gelais.

Pour ce faire, les périodes de pause diffèrent pour certains secteurs d’activités afin de minimiser les contacts directs. En ce qui concerne les campements forestiers, des règles strictes au chapitre des espaces communs ont été déployées. « Ils sont un nombre restreint dans la cuisine et ensuite ils doivent retourner dans leur chambre, le salon commun est interdit d’accès », ajoute le président de Boisaco.

Steeve St-Gelais confirme que des travailleurs présentant des symptômes s’apparentant à ceux de la COVID-19 ou qui sont revenus de voyage, ont subi le test du coronavirus au cours des dernières semaines. « Aucun n’a reçu de résultat positif», précise-t-il.

Le complexe industriel intégré de Boisaco et ses filiales poursuit ses opérations à titre de fournisseur essentiel d’intrants pour l’industrie des pâtes et papiers. Les usines de seconde transformation telles que Granulco (granules) et Ripco (litière équestre) font également partie de la nomenclature des services de première ligne désignés par le gouvernement Legault.

« Cette continuité d’opération, qui s’accompagne d’un maximum de mesures de prévention afin de minimiser les risques de propagation de la COVID-19, est pour les membres et actionnaires des entreprises une occasion d’être collectivement engagés et unis », conclut Steeve St-Gelais.

Partager cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des