Attroupement au parc de planche à roulettes de Forestville

Photo de Johannie Gaudreault - Initiative de journalisme local
Par Johannie Gaudreault - Initiative de journalisme local
Attroupement au parc de planche à roulettes de Forestville
Un grand nombre de jeunes se regroupent au parc de planche à roulettes de Forestville les midis, après l’école et en soirée, laissant sur place leurs déchets.

Un grand nombre de jeunes de Forestville et des environs, fréquentant pour la plupart la polyvalente des Rivières, se regroupent au parc de planche à roulettes depuis la rentrée scolaire, causant des scènes désolantes de malpropreté.

« Les employés du service des loisirs doivent ramasser les déchets chaque matin. Pourtant, il y a des poubelles sur place, de commenter la mairesse de Forestville, Micheline Anctil. Il faut que les jeunes respectent l’infrastructure s’ils veulent la garder. »

Étant obligés de manger dans leur classe en raison de la COVID-19, les jeunes préfèrent sortir au parc sur l’heure du dîner, ce qui est compréhensible pour la mairesse.

« Le parc est tout près des écoles et ils sont faits pour être utilisés par des jeunes », soutient Mme Anctil.

Afin de sensibiliser les utilisateurs du parc de planche à roulettes, la Ville de Forestville a demandé à l’animatrice en loisirs, Véronick Lévesque, d’intervenir de façon courtoise.

« Elle est allée leur jaser dans le but de les sensibiliser à ramasser leurs déchets, à conserver l’endroit propre et à suivre les directives de la santé publique en ce qui concerne la COVID-19 », confirme Micheline Anctil.

De plus, la Sûreté du Québec a également réalisé des interventions à cet endroit au cours des dernières semaines.

L’objectif de la Ville n’est pas de fermer le parc puisqu’il a été mis en place dans le but d’être utilisé, dans des conditions optimales.

« Si on condamne le parc, on ne fait que déplacer le problème. Les jeunes se regrouperont ailleurs, on ne règle pas la situation », croit la mairesse de Forestville.

Rencontre

Une rencontre entre la Ville de Forestville, la Sûreté du Québec, la Maison des jeunes l’Entretemps et la polyvalente des Rivières a eu lieu le 24 septembre en après-midi afin de discuter de la problématique et d’y trouver des solutions.

Comme le mentionne la mairesse, il s’agit d’un nombre très limité de jeunes qui occasionneraient ces problèmes.

« Ce n’est pas un phénomène d’ampleur, mais des actions sont prises dès maintenant », assure-t-elle.

Parmi les actions déployées, on retrouve la présence accrue de la Sûreté du Québec, l’affichage des différentes interdictions et règles de santé publique, l’ajout de poubelles plus proches, la sensibilisation des parents ainsi que la présence de l’animatrice en loisirs.

« Nous souhaitons maintenir l’accès au parc au cours de l’automne en sensibilisant les utilisateurs au respect des autres et de leur bel environnement », de conclure Micheline Anctil.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires