Enquête épidémiologique aux Escoumins : le maire inquiet

Photo de Shirley Kennedy
Par Shirley Kennedy
Enquête épidémiologique aux Escoumins : le maire inquiet
La municipalité des Escoumins est un village de 1 800 âmes. Photo : courtoisie

Une enquête épidémiologique est en cours aux Escoumins en raison d’un résident ou d’une résidente de la Municipalité qui a testé positif à la COVID-19.

Hier en après-midi, la Municipalité des Escoumins a été informée par un membre de son personnel, qu’il avait été en contact avec une autre personne qui elle a été en contact avec un individu infecté à la COVID-19 dans la localité.

En entrevue au Journal Haute-Côte-Nord, le maire des Escoumins André Desrosiers, confirme que son administration a pris la décision de fermer les bureaux administratifs jusqu’à lundi.

« Notre rôle est de protéger notre population. Hier soir, nous avons eu la confirmation que la personne qui a été en contact avec celle infectée par le coronavirus était négative ».

L’élu indique de plus que les élèves de l’école primaire Marie-Immaculée sont en congé scolaire aujourd’hui, un congé déjà prévu au calendrier. « Essipit a décidé de fermer ses bureaux pour la journée aussi afin de ne pas prendre de chance », confirme M. Desrosiers. La communauté Innue Essipit étant un territoire enclavé dans la municipalité des Escoumins, cette décision a été saluée par le maire de la localité.

Sur la page Facebook de la Municipalité, on annonce également la fermeture du Centre sportif Charles-Édouard-Boucher « en raison d’un bris ».

Zones rouges

André Desrosiers partage son inquiétude du fait que plusieurs citoyens, particulièrement du secteur ouest de la Haute-Côte-Nord, continuent de se rendre au Saguenay régulièrement. « La période des Fêtes approche et j’invite la population à rester chez-eux et à magasiner local. C’est important ».

Rappelons que les régions de Charlevoix et du Saguenay-Lac-St-Jean connaissent actuellement une recrudescence des cas de contamination à la COVID-19 depuis quelques semaines. « Nous sommes vulnérables du fait que les zones voisines sont dans le rouge. Nous avons été épargnés jusqu’à maintenant, il faut respecter les consignes et éviter les déplacements dans ces zones », conclut le maire des Escoumins.

Le CISSS de la Côte-Nord a d’ailleurs prévu un point de presse cet avant-midi.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires